Author Archive Direction

Hypothèques: un emprunt sur 10 ans presque aussi intéressant que sur 5 ans

Sur le marché hypothécaire, les emprunts à longue échéance deviennent meilleur marché et sont presque aussi intéressants que les crédits à plus court terme, selon une étude du portail Comparis.ch publiée jeudi.

Les emprunts à dix ans «sont à deux doigts des taux indicatifs pour les hypothèques fixes sur deux ou cinq ans», a indiqué Frédéric Papp de Comparis.ch, cité dans dans un communiqué.

Selon l’étude trimestrielle, le taux pratiqué sur les emprunts à dix ans a reculé à 1,10% fin juin, contre 1,20% fin mars. Il y a un an, il se situait encore à 1,56%. Sur une durée de cinq ans, les taux se sont contractés de deux points de base (pb) sur un trimestre à 0,95%. Et sur deux ans, les taux indicatifs se sont repliés de 4 pb par rapport au premier trimestre à 0,88%.


En recul constant depuis 2014

Les taux d’intérêt sur le marché hypothécaire n’ont cessé de se replier ces dernières années, sous le coup des politiques monétaires toujours accommodantes des banques centrales. En 2014, les taux à dix, cinq et deux ans se situaient respectivement encore à 2,75%, 1,8% et 1,26%.

Comparis.ch a également constaté que l’écart entre les différentes échéances s’amenuisait de plus en plus. Si la différence entre une hypothèque fixe à dix et cinq ans se situait encore à 45 points de base au deuxième trimestre 2018, l’écart s’est réduit à 15 pb au deuxième trimestre de l’année en cours.

L’évolution est identique pour les emprunts à cinq et deux ans, avec une différence de 60 pb il y a un an qui a été ramenée à 22 pb actuellement.

Article créé par: www.lenouvelliste.ch

Les prix de l’immobilier poursuivent leur envol

La demande pour les maisons et appartements reste toujours importante en Suisse, soutenue par la faiblesse des taux hypothécaires, a indiqué mardi le portail immobilier Immoscout24 dans son relevé mensuel.

Le prix pour les maisons a bondi au mois de juin de 3,9% sur un an et celui des appartements de 1,4%, a précisé Immoscout24 dans le cadre du Swiss Real Estate Offer Index publié avec l’institut Cifi.

«L’acquisition d’un logement en Suisse n’a jamais été aussi attrayante», a affirmé le directeur d’ImmoScout24, Martin Waeber. Selon ce dernier, «plus les taux d’intérêt sont bas, plus il devient intéressant d’acheter une maison par rapport à une location».

De fait, les taux hypothécaires se situent actuellement à des niveaux historiquement bas. Selon le prestataire de services financiers Moneypark, l’ensemble des taux commerciaux pratiqués en Suisse ont reculé. Celui du Libor à trois mois a baissé de 1 point de base sur un mois à 0,97% fin juin, tandis que le taux fixe d’un emprunt sur deux ans a abandonné 5 points, à 0,96%.

Parmi les plus longues échéances, le taux fixe sur cinq ans s’est établi fin juin à 0,99%, en repli de 2 points de base comparé à fin mai, et celui sur dix ans a chuté de 7 points, à 1,18%.

L’accession à la propriété demeure difficile

Les taux se trouvent en baisse quasi continuelle depuis septembre 2018 et devraient le rester encore pendant un certain temps. La Réserve fédérale américaine (Fed) et la Banque centrale européenne (BCE) ont en effet annoncé leur intention d’assouplir davantage au besoin leur politique monétaire. La Banque nationale suisse (BNS) a récemment fait savoir qu’elle avait toujours de la marge pour rendre sa politique monétaire encore plus accommodante.

Immoscout rappelle cependant que «malgré ces conditions avantageuses, l’accession à la propriété demeure difficile pour de nombreux intéressés», en raison de l’apport personnel – au moins 20% du prix d’achat sous forme de fonds propres, dont seulement 10% proviennent de l’épargne de la prévoyance professionnelle.

Le coût du crédit doit également rester soutenable financièrement avec un taux d’intérêt théorique de 5% et il ne peut pas dépasser un tiers du revenu.

Article créé par: www.24heures.ch

Le Journal suisse de l’horlogerie renaît 17 ans après sa disparition

Le plus vieux journal horloger suisse renaît de ses cendres. Lancé en 1876, le Journal suisse de l’horlogerie (JSH) était la référence pour toute la branche avant sa disparition en 2002. Un nouveau numéro est sorti mardi.

Un nouveau numéro du JSH a été lancé mardi à l’occasion du salon de la sous-traitance qui se tient à Genève. Ce nouveau Journal suisse de l’horlogerie est tiré à 17’000 exemplaires. A noter que la publication refusera la publicité des marques horlogères.

Joël Grandjean, le journaliste qui a orchestré cette renaissance, explique que « c’est probablement le premier magazine au monde qui refuse les annonces de montres », afin « d’être totalement indépendants dans ce qu’on écrit ».


Aussi un outil pour les professionnels

Le public cible du nouveau JSH se trouve parmi les milliers de sous-traitants de l’horlogerie, un secteur qui a tendance à négliger la communication. « La plupart de ces entreprises emploient moins de 50 personnes » et elles n’ont pas le temps de s’occuper de la communication à côté du développement et de la production, explique André Collard, co-fondateur du salon genevois.

Créé en 1876, le JSH a été la bible du secteur horloger jusqu’en 2002. Une première tentative de relance avait fait long feu et aujourd’hui les spécialistes saluent la relance d’un magazine qui fait partie du patrimoine horloger.

Article créé par: www.rts.ch

SPS a loué 80% des surfaces du projet immobilier Yond à Zurich

Le projet immobilier Yond lancé par la société Swiss Prime Site (SPS) à Zurich semble séduire. Le groupe immobilier soleurois revendique jeudi un taux de location de 80% des surfaces proposées dans ce complexe situé dans le quatrième arrondissement de la ville.

A mi-juin, plus de 14’000 mètres carrés avaient trouvé preneur, sur les 18’500 que compte le projet Yond à Zurich, précise le communiqué de SPS.

Les locataires sont des entreprises de prestations de services actives dans le recrutement, dans la communication et dans la gestion des immeubles. Des restaurants et des commerces vont également s’installer dans les surfaces de Yond, explique la société immobilière basée à Olten.

‘A l’heure actuelle, les locataires souhaitent pouvoir étendre, voire désassembler leurs locaux de manière aussi flexible que possible’, affirme, Peter Lehmann, directeur général de la filiale SPS Immobilien.

Pour les surfaces restantes, Swiss Prime Site affirme avoir noué des ‘contacts étroits’ avec d’autres locataires potentiels.

SPS a investi 91 millions de francs pour ce projet, achat du terrain compris. Le concept Yond permet de mieux moduler les espaces afin de répondre aux besoins des entreprises.

Article créé par: www.rjb.ch

L’horlogerie candidate au patrimoine immatériel de l’Unesco

La candidature des «savoir-faire en mécanique horlogère et mécanique d’art» a été officiellement déposée par la Suisse et la France à l’UNESCO. Au-delà de sa portée symbolique, la décision d’une inscription au patrimoine culturel immatériel de l’humanité, qui devrait être prise en novembre 2020, a des conséquences bien tangibles pour l’industrie.

Article créé par:
 https://www.europastar.ch/europa-star-archives/541-l-horlogerie-candidate-au-patrimoine-immateriel.html