L’horlogerie suisse mise tout sur le cochon

L’horlogerie suisse mise tout sur le cochon

Finie l’année du chien, nous entrons ce mardi dans l’année du cochon, selon le calendrier chinois. Plusieurs marques horlogères suisses ont créé une montre spéciale pour l’occasion, par exemple Swatch, Panerai, Vacheron Constantin, Jaquet Droz ou Blancpain. Découvrez leurs modèles dans notre galerie ci-dessus.

Un marché vital

Mais cette petite déferlante horlogère porcine ne devrait pas nous étonner: les marques ont tout intérêt à draguer le marché asiatique, chinois en tête. Car il est vital. La Fédération de l’industrie horlogère suisse a divulgué la semaine dernière ses chiffres d’exportations pour le millésime 2018. Ils sont excellents: croissance de 6,3% par rapport à 2017 et barre des 21 milliards de francs dépassée.

Or la première destination des montres suisses est Hongkong. Et la troisième, derrière les États-Unis, c’est la Chine. Enfin les augmentations d’exportations ont été particulièrement marquées pour Hongkong (19,1%) et la Chine (11,7%).

Si on ajoute les emplettes réalisées par des touristes en Suisse, des spécialistes estiment «qu’une montre Swiss made sur deux vendue dans le monde l’est désormais à un citoyen chinois», souligne Swissinfo. Dans ce contexte, on comprend que plusieurs marques ont invité des cochons sur leurs modèles. Et au fond tout le monde est gagnant: c’est de l’art et du cochon.

Article créé par: www.lematin.ch